jeudi 10 juillet 2008

L'historienne et Drakula T1, Elizabeth Kostova



Taaaatatataaaaaa (ç générique de Buffy contre les vampires…) ou quand Sandrounette veut faire de l’humour…

En 1972, une adolescente escalade la bibliothèque de son père, diplomate en voyage, pour combler son ennui. Elle tombe par hasard sur un ouvrage ancien qui l’intrigue. En effet, toutes les pages de ce petit libre sont blanches sauf la double page centrale contenant une enluminure : un dragon, entourant de ses griffes un seul mot, DRAKULA.
Elle trouve près de l’ouvrage une enveloppe contenant des lettres manuscrites commençant par ses mots : « Cher et infortuné lecteur ». Son destin était scellé…

Je dois avouer que je ne serai pas allée vers ce livre toute seule, pour la bonne raison que je déteste tous les livres « qui font peur » (et oui, on ne se refait pas !). Déjà que j’avais peur lors de certaines épisodes de Buffy ou de X-Files… Mais grâce à Amy qui m’a envoyé ce livre pour mon premier swap, j’ai fait une extraordinaire découverte.
Non seulement je ne suis pas morte de peur mais j’ai aspiré (en bon vampire) les 500 pages de ce premier tome.

La jeune fille demande des explications à son père au sujet de ce mystérieux petit livre. Et son père lui livre son histoire, son vécu. La narration est entrecoupée de récits qui nous emmène à l’université d’Oxford, à Istanbul, Budapest avec une description du décor et de l’Histoire des lieux à couper le souffle.

Car Elizabeth Kostova est une historienne. Tout ce qu’elle nous apprend dans cet ouvrage sont des faits historiques (les descriptions de Budapest dont on ressent les odeurs et les couleurs via les mots) mais aussi les documents concernant le Prince des Ténèbres. Je crois bien que je vais devenir une spécialiste de Vlad l’Empaleur (ça le fait dans les soirées mondaines…)
Ce grand travail d’archéologue est à féliciter et n’endort absolument pas le lecteur (il faut évidemment aimer les romans historiques…)

Je ne vais évidemment pas dévoiler le flot de morts-vivants, la disparition d’un personnage important, la mort de…. (oups…)

Trêve de plaisanterie, si vous aimez le roman historique, si vous voulez passer un excellent moment, ce livre est pour vous !
J’ai le tome 2 sous le coude avec ma gousse d’ail, mon crucifix, mes balles en argent, mon eau bénite…

3 commentaires:

Joelle a dit…

Je l'ai commencé il y a ... hou, un bon petit moment (du style environ un an !) mais je l'ai gardé sous le coude avec le marque-page où je me suis arrêtée. Car bizarrement, je me rappelle très bien l'histoire et compte bien reprendre cette lecture plus tard.

sandrounette a dit…

Je t'encourage à le faire! ;)

Karine a dit…

J'avais déjà repéré ce roman et noté dans ma LAL, je souligne donc !