mardi 28 décembre 2010

La théorie de la contorsion, Margaux Motin


Margaux Motin est une dessinatrice, mère de famille, femme fatale, meilleure amie, accro de chaussures et plus encore... Elle nous raconte des tranches de vie avec un humour déconcertant! Elle est toujours pleine d'auto-dérision.

J'avais déjà lu le premier album "J'aurais adoré être ethnologue". J'avais beaucoup aimé son style punchy et aéré. Aussi lorsque j'ai reçu celui-ci en cadeau j'étais ravie!!

Je dois dire que j'ai été déçue... Je suis son blog depuis la lecture du premier opus. Je lis chaque mise à jour et je me régale! Le problème c'est que beaucoup (trop) de notes de l'album papier sont des notes que j'avais déjà lues sur le blog... Je ne remets pas en question ses talents de dessinatrice que j'apprécie énormément. Je suppose que les non lecteurs de son blog apprécieront davantage...
C'est d'ailleurs le principe de ces BD de Blog... Un condensé du best of du meilleur de leurs notes... Qu'en pensez-vous? Appréciez-vous ces lectures ou êtes-vous un peu "frustrés" de lire du réchauffé?

Dans le même genre, j'ai dans ma PAL le livre du blog de Laurel "Un crayon dans le coeur". On verra si j'ai la même impression de lecture...

La BD du mercredi, c'est chez Mango!

mercredi 22 décembre 2010

Le Petit Prince, Joann Sfar

Voici un des livres emblématique de ma jeunesse... A 10-12 ans, on aime ce livre pour les dessins colorés de Saint-Exupéry mais aussi pour ce Petit Prince qui nous emmène sur des planètes plus loufoques les unes que les autres.
Et puis, à l'adolescence, on oublie. On fait des découvertes étonnantes (Oh le souvenir toujours vivace de mon premier Shakespeare...), on a d'autres préoccupations (les Star Club et compagnie)... Sans savoir pourquoi, Le Petit Prince ressurgit lors des vacances d'été... Il est très court, il sent bon le parfum de l'enfance, on l'ouvre à nouveau et on a l'impression de découvrir un tout autre aspect de l'œuvre. Ce changement est évidemment dû au changement "intellectuel" qui se passe en grandissant. Mais pas seulement...

Je l'ai souvent relu depuis. Par plaisir. Pour le faire partager à mes élèves. Pour replonger dans le rêve et la poésie.

Ma maman m'a offert cette adaptation BD de Joann Sfar dès sa publication en 2008. Voilà donc deux ans qu'elle était dans ma PAL, en attente. Je me suis sentie irrémédiablement attirée... J'ai craqué... Je l'ai prise en main pour ne plus la quitter... le quitter. Ce Petit Prince est décidément irrésistible! Joann Sfar a su retranscrire à la perfection les émotions émanant des paysages et des personnages. Il m'a transporté comme par magie dans cet univers poétique qui me plait tant. Je suis ressortie de ma lecture bouleversée. La mise en scène de la disparition du Petit Prince est tout simplement fabuleuse. Un grand bravo au dessinateur qui s'est attaqué à un monument de la littérature, sans complexe et en ouvrant une porte supplémentaire à ce chef d'œuvre.

Un grand moment.

La BD du mercredi, c'est chez Mango.

samedi 18 décembre 2010

Femme du monde, Didier Goupil

Madame vit dans un hôtel. Madame n'a pas d'identité. Madame se laisse vivre comme on laisse se faner les plus jolies fleurs. On ne sait rien d'elle au début de ce court livre, on n'en sait que trop à la fin. Née en 1900, elle a l'âge du siècle. Elle a tout traversé et on le comprend surtout grâce aux non-dits...

Quelques pages seulement pour cet exercice de style auquel s'adonne Didier Goupil. Il laisse parler le blanc des pages, choisit ses mots à la perfection, tels des couperets.

Cette lecture fut un moment de grâce. Une parenthèse de mousseline dans une vie trop dense. J'ai aimé l'écriture froide de l'auteur qui suspend Madame a un fil tenu, celui du poids de l'Histoire, sans tomber dans le pathétisme.

Un très bon moment de lecture grâce à deux charmantes bloggeuses! La première est Manue, qui a fait voyager ce livre jusqu'à Hathaway... pour arriver jusqu'à moi!


mercredi 15 décembre 2010

Les années douces, Kawakami et Taniguchi

Voici la dernière série du mangaka Jiro Taniguchi que j'avais déjà présenté lors de ma lecture de "la Montagne Magique" et d'un "Zoo en hiver".
Il s'agit ici d'une adaptation d'un roman de Hiromi Kawakami paru en 2003 en France.

Dans un café où elle a ses habitudes, Tsukiko, trentenaire et célibataire endurcie se retrouve assise presque à chaque fois aux côtés d'un homme de 30 ans son aîné, qui ne lui ai pas inconnu. Quand il se décide à engager la conversation, il se trouve que l'homme fut son professeur de japonais des années auparavant. Au fil de leurs rencontres, ces deux personnes se rapprochent. Entre eux, se noue un lien tacite, une complicité réelle. "Le maître", comme elle l'appelle, va égayer son quotidien, même par petite touche. Plusieurs rencontres vont avoir lieu : au marché, à la fête du Printemps...

Une impression mitigée ressort de ma lecture... Comme dans "Un zoo en hiver", une douce mélancolie m'a envahie. Cette étrange relation, basée sur des non-dits, est touchante. Mais il ne se passe pas grand chose d'autre... Je l'ai lu jusqu'au bout parce que j'aime les dessins de Taniguchi et sa sensibilité mais je n'ai pas été très enthousiaste. Il ne s'agit que du premier tome, peut-être que le deuxième sera plus à mon goût.

C'est encore Antoine qui m'a prêté ce manga! Merci!

Et la BD du mercredi, c'est toujours chez Mango!

samedi 11 décembre 2010

Le bal des louves tome 2, Mireille Calmel

J'ai commencé le tome 2 de ce roman dès la fin du premier tant celui-ci m'avait plu! Et je n'ai pas du tout été déçue! J'ai aimé me replonger dans cette ambiance moyenâgeuse. Surtout que l'on voit une nouvelle facette de cette époque tourmentée. Après les dédales des ruelles parisiennes et l'immensité des forêts d'Auvergne, nous voici plongés dans la cour de François 1er! En effet, Marie, fille de Loraline et petite fille d'Isabeau a été remarqué par le roi en personne pour servir (en secret) les intérêts des protestants. On rencontre donc le roi mais aussi sa sœur, sa femme, sa favorite et les terribles complots de Catherine de Médicis!

Mireille Calmel a su allier l'épopée mondaine de la Cour de François 1er tout en conservant la sensibilité des personnages principaux, leur authenticité. Le lecteur suit toujours les pérégrinations des descendantes des louves, dans leur lutte pour la survie, dans leur recherche de l'amour et de la liberté. Un roman dont je garde une profonde émotion... et qui fait écho à de nombreuses choses...

Je ne tarderai pas à ouvrir d'autres romans de Mireille Calmel, surtout s'ils sont tous aussi passionnants!

Pour lire le billet sur le tome 1, c'est ici!

dimanche 5 décembre 2010

Les petits mouchoirs, Guillaume Canet

Voici mon gros coup de cœur ciné pour cette année 2010! Depuis sa sortie j'ai envie de le voir et on y est enfin allé en amoureux! Il faut dire que mon homme n'est pas trop fan de ce genre de film au départ... Peut-être parce que je le saoule avec Guillaume Canet à chacune de ses apparitions... Qui sait?!

Synopsis d'Allo ciné:
A la suite d'un événement bouleversant, une bande de copains décide, malgré tout, de partir en vacances au bord de la mer comme chaque année. Leur amitié, leurs certitudes, leur culpabilité, leurs amours en seront ébranlées. Ils vont enfin devoir lever les "petits mouchoirs" qu'ils ont posés sur leurs secrets et leurs mensonges.

Tout simplement bouleversant... J'ai beaucoup ri mais j'ai aussi beaucoup pleuré. Les personnages sont bien campés par des acteurs formidables qui laissent transpirer les émotions. On a vraiment l'impression de suivre une vraie bande de copains avec leurs joies et leurs peines. Les 2h34 du film passent sans s'en rendre compte. Guillaume Canet nous offre un petit bijou. Rien de moins... Je ne peux que vous conseiller de courir le voir pendant qu'il est encore à l'affiche, vous ne serez pas déçu!!!!

mercredi 24 novembre 2010

Naruto tome 51

Oui bon, je triche pour cette édition de la BD du mercredi! Je n'ai pas eu le temps de lire quoi que ce soit depuis la semaine dernière mis à part Naruto!

Si vous ne connaissez pas cette cultissime série de manga dont mes jeunes élèves sont accro (et mon homme et moi avant eux) voici un petit résumé! Naruto, Sasuke et Sakura sont trois camarades aspirants ninja dans le village de Konoha. Ils sont entraînés par Kakashi, leur maître. Ils leur arrivent des tas d'aventures palpitantes. Naruto est amoureux de Sakura, elle-même amoureuse de Sasuke...

Le trio va être mis à rude épreuve et, les années passants, Sasuke va être entraîné par "le côté obscur de la force" et être amené à trahir son village et ses compagnons de route.

Je dis que je triche parce qu'il s'agit d'une série en cours! Je lis donc chaque tome à chaque fois qu'il sort en librairie. Il s'agit d'un des derniers mangas Shonen que je lis avec "One Piece". Les Shonen sont une catégorie de mangas adressés à un public de "jeune garçon" dans la traduction littérale. Ce qui ne m'empêche pas d'adorer ce manga et de prendre un énorme plaisir à chaque lecture! Ce que j'aime particulièrement aussi, c'est le "debriefing" qui s'en suit avec certains de mes élèves! Complicité quand tu nous tiens!

Si vous ne connaissez pas Naruto, vous pouvez toujours jeter un oeil sur le site CaptainNaruto. Après il n'y a que 51 mangas à rattraper! ;)



Et comme toujours, la BD du mercredi, c'est chez Mango!

mercredi 17 novembre 2010

La montagne magique, Jiro Taniguchi


Ken-Ichi est un petite garçon de 10 ans que la vie n'épargne pas. Il vit à Tottori au pied d'une montagne encerclée par un mur d'enceinte datant du Moyen-age. Cette montagne est réputée ensorcelée par les grands qui veulent faire peur aux plus jeunes de sorte que ces derniers ne s'aventurent jamais bien loin dans les souterrains, juste assez pour se faire peur et rebrousser chemin en courant.

Ken-Ichi et sa soeur Sakiko doivent faire face à l'hospitalisation de leur maman. Ayant déjà perdu leur père 4 ans auparavant, cette nouvelle séparation leur est insupportable. Ils vivent avec leurs grands-parents en attendant une bonne nouvelle de l'hôpital, qui n'arrive pas.

C'est alors que Ken-Ichi, en se promenant au musée des curiosités de la montagne, tombe nez à nez avec une salamandre. Rien de bien étonnant me direz-vous! Si ce n'est que cette salamandre entre en contact avec le jeune garçon et lui demande de la délivrer pour la relâcher à l'intérieur de sa montagne...

Voici mon deuxième Taniguchi après "Un zoo en hiver". Les deux œuvres sont empreintes de nostalgie mais sont quand même très différentes. Ici, l'auteur a choisi une histoire fantastique, dans la lignée des films de Hayao Miyazaki et a bien réussi son pari: celui de mettre en forme ses souvenirs d'enfance en se référant à des prises de vue de Tottori, son village natal, tout en y incluant la fantaisie et la magie imaginées par ses yeux d'enfant. Une très belle interview est réalisée à la fin de l'album dans l'édition Casterman, explicitant les choix de l'auteur.

D'ailleurs, il s'agit plus d'une BD que d'un manga. Taniguchi l'explique dans la préface: il a toujours été attiré par la fluidité et la beauté des dessins de BD occidentales. C'était un de ses rêves de pouvoir en créer une. Chose faite, et très bien faite!

Je recommande à tout le monde la lecture de cette BD et je la fais déjà tourner dans ma classe de CM1/CM2!

Allez voir les autres BD lues en ce mercredi chez Mango!


jeudi 11 novembre 2010

Swap Nouvelle Génération! le grand déballage!

Tadaaaaaaaaam!

C'est avec un plaisir non dissimulé que je publie les photos du Swap nouvelle génération organisé par Hathaway et moi-même!

CC a été très gâtée par Hathaway! Le détail de son colis est ici! Je vous mets quelques photos et surtout les livres reçus!

Celui-ci contenait les livres "Ma vie est tout à fait fascinante" de Pénélope Bagieu, "La pièce montée" de Blandine le Callet et "Le libraire" de Régis de Sa Moreira.

Côté gourmandise, notre Hathaway s'est une fois de plus surpassée en envoyant des cookies fait maison! Ils font mouche à chaque fois!
Au milieu des carnets tout roses, du marque-page et autres surprises aimantées, CC était ravie!



Passons à Gwen! Sa swappée était CC. Et elle a été bien gâtée aussi: la preuve sur son blog! Je n'ai pas réussi à extraire les photos... :( Accessoires de cuisine en silicone, très New Generation, les fruits en barre qui collent aussi parfaitement au thème! Côté lecture, Une gourmandise de Muriel Barbery, Chaque femme est un roman d'Alexandre Jardin et Laver les ombres de Jeanne Benameur.
Quant à Yoshi, son colis a été envoyé par Saraswati. Celle-ci s'est vraiment appliquée! Les couleurs sont magnifiques! Pour le détail et les commentaires de Yoshi, allez voir ici!
Au niveau des livres, elle a reçu "Joséphine" de Pénélope Bagieux, "Ecrivain cherche place concierge" de Nicolas Ancion, "Eldorado" de Laurent Gaudé et "L'ombre du vent" de Carlos Ruiz Zafon ainsi que "Made in China" de J.M Erre. Que de choix!!!

Plein de cadeaux colorés accompagnaient ces livres!



Saraswati a reçu un colis de ma part! Je suis très contente de sa réaction! Ouf! Je lui avais préparé un colis avec des gourmandises régionales (dont les bons berlingots de Carpentras), des surligneurs rigolos, un calendrier, des recettes au chocolat à aimanter sur le frigo (trop rigolo!). Côté livre, elle a reçu "L'ombre du vent" de Carlos Ruiz Zafon qu'elle a envoyé à Yoshi mais qu'elle n'avais pas lu et "La passion Lippi" de Sophie Chauveau, Saraswati étant une passionnée d'Art. Pour plus de détails, cliquez ici!


Hathaway a reçu un paquet de la part de Yoshi. Elle a aussi été très gâtée!! La preuve!!! Parmi les merveilles fait main (petite pochette pour ranger son carnet et ses stylos dont je suis déjà jalouse!), trônaient "La ballade de Lila K" de Blandine le Callet et "Mangez-moi" d'Agnès Desarthe, un livre de recette tout chocolat qui fera des heureux ainsi que d'autres gourmandises. Le détail est ici!


Il ne reste plus que le mien, et c'est Gwen qui a fait mouche! Au milieu des gourmandises au chocolat et au thé à la grenade qui est divin, s'étaient glissés des petits bloc-notes Pucca avec un stylo fée Clochette, un tapis de souris des monsieur/madame!

Côté lecture, j'ai été gâtée! Deux auteurs que je n'ai jamais lu et que j'ai envie de découvrir! Véronique Ovaldé et "Ce que je sais de Vera Candida" et Olivier Adam avec "A l'abri de rien", deux coups de coeur de Gwen qu'elle a eu envie de me faire partager. Il y avait aussi le journal de bloig de Laurel que je suis quotidiennement "Un crayon dans le coeur". Encore merci à Gwenn pour ce joli paquet!

Nous remercions sincèrement toutes les participantes qui ont fait de ce swap un moment de pur bonheur!


mercredi 10 novembre 2010

Le bal des louves, Mireille Calmel

"À toutes les femmes battues, violées et humiliées, de tous temps et de tous lieux. À celles pour qui la différence autant que la vie sont un fardeau.
À celles qui rêvent de justice, de liberté et d'amour.
À celles et ceux, enfin, qui se battent pour que jamais l'espoir ne meure.
"

Voilà l'hymne clamé haut et fort par Mireille Calmel.

En 1500, au pied du château de Montguerlhe, un cadavre mutilé par les loups est retrouvé. Ces derniers ne semblent s'en prendre qu'aux hommes d'Eglise et seulement les soirs de pleine lune.

François de Chazeron est le seigneur de ces terres envahis par les loups. Il se rend dans son royaume à la recherche d'indices et tombe, malheureusement, sur la jeune Isabeau qui doit se marier le mois suivant. Tombé sous le charme de la belle jeune femme, il demande à exercer son droit de cuissage avant le mariage. Mais Isabeau se rebelle, son mari est tué et pendu devant elle, elle-même se fait violer, torturer et marquer au fer rouge par son maître, avant d'être jeté en pâture aux loups. Tous la croit morte. En vérité, elle prépare sa vengeance en secret, aidée de ses fidèles alliés, les loups...

Cela faisait longtemps que plusieurs livres de Mireille Calmel m'attendaient dans ma bibliothèque. J'ai ouvert "Le bal des louves" le premier jour de mes vacances pour ne plus le lâcher jusqu'à la fin. Les romans historiques sont vraiment des livres que j'adore! En particulier ceux qui se passent au Moyen-Age. Ma passion a été comblée! L'ambiance du roman sent la vieille pierre mouillée des souterrains de Montguerlhe, les forêts humides de Thiers, les bougies des châteaux-forts...

L'histoire est également très forte et Isabeau n'est vraiment présente que dans la première partie du roman. On suit surtout sa soeur Albérie à l'intérieur du château, l'ambition de François de Chazeron pour trouver la pierre philosophale, la liaison adultérine entre le prévôt et la femme de François, la romance entre la fille d'Isabeau et un médecin... Bref, un enchevêtrement de personnages et d'événements qui se retrouvent à la fin du roman. Mais il ne s'agit pas d'un vrai dénouement puisque j'ai déjà commencé la lecture du tome 2!

Un excellent moment de lecture avec une ambiance, une écriture, des personnages bien trempés et du suspens! Que demander de plus?!

Le site de Mireille Calmel, que j'ai eu la chance de rencontrer au salon du livre de Sablet en 2007 et qui m'avait dédicacé mes romans!

mercredi 27 octobre 2010

La BD du mercredi

Cette fois-ci, c'est une amie plus âgée que moi qui m'a prêté cette BD, en s'offusquant que je ne connaisse pas... Et non, je n'avais jamais lu de Yoko Tsuno, je n'en avais même jamais entendu parler... Erreur réparée!

Tout commence par le tournage d'une émission de télévision. Vic et Pol sont le réalisateur et le caméraman et ils rentrent ensemble tard dans la nuit (ou tôt le matin c'est selon). C'est alors qu'ils aperçoivent ce qui semble être un cambriolage. Intrigués et bons citoyens, ils se mêlent de l'affaire... qui n'en est pas une! Ils rencontrent Yoko Tsuno, espionne, agent secret, ingénieure en électronique et lui proposent de venir tourner un reportage sur la spéléologie (?!)

Et c'est là que tout commence! En plein tournage ils sont aspirés par un siphon sous-marin et découvrent une cité souterraine habitée par des extra-terrestres... les vinéens. Le trio va se confronter à tout un attirail sophistiqué ainsi qu'à l'Histoire de cet étrange peuple bleu.

Le premier album de la série Yoko Tsuno est sorti avant ma naissance, en 1971! Autant dire que le thème purement SF de la BD m'a énormément surpris au début. Je ne m'attendais pas du tout à ça! J'ai eu du mal à entrer dans l'univers de Yuko Tsuno. Je trouve la situation de départ décalée et presque maladroite mais cette impression s'estompe au fur et à mesure de la lecture. J'ai passé un très agréable moment en compagnie de l'héroïne japonaise et de ses acolytes. J'en ai une autre en stock donc je compte bien continuer ma découverte.

Le tome 25 est prévu pour le 12 novembre 2010! Le site de Yoko Tsuno et celui de Mango!



mercredi 20 octobre 2010

La BD du mercredi


Bienvenue à Zombillénium, parc d'attraction de la banlieue de Valenciennes. Particularité: chaque employé est un vrai monstre!
Problème: un certain Aurélien....

Quelle chance y a-t-il d'aller braquer le bar du coin et de se retrouver vampire et vendeur de barbe à papa dans un parc d'attraction tenu par des monstres? Très mince bien sûr... Et pourtant, Aurélien cumule! C'est ce qu'on appelle la loose intégrale!

Cette BD avait tout pour me plaire: une histoire très intéressante et originale, des personnages haut en couleur, des répliques cinglantes et très drôles... Et ça a fonctionné! J'ai adoré l'ambiance qui se dégage à la lecture! Et que dire des graphismes? Parce qu'il s'agit réellement de graphismes! Tout a été fait par ordinateur et le résultat est étonnant! Certains diront que ça donne un côté impersonnel et froid mais pour ma part, je suis assez impressionnée par la technique et le savoir-faire nécessaires à un projet d'une telle envergure!

J'ai hâte de lire la suite, et encore une fois, c'est Tonio qui m'a prêté cette jolie découverte! Tu vas devenir le fournisseur officiel de ma BD du mercredi!

Pour aller se balader à Zombilland, c'est par ici! Pour aller voir les autres billets sur le site de Mango, c'est par !


mercredi 13 octobre 2010

La BD du mercredi

Cette semaine j'ai choisi de vous présenter un mangaka que les aficionados connaissent bien: Jirô Taniguchi.

Un zoo en hiver traînait malencontreusement sur la table du salon puisque un membre de ma famille était en train de le lire. J'ai lu les premières pages et quelques 30 minutes plus tard, je l'avais fini...

Hamaguchi est un jeune homme qui s'ennuie dans sa petite ville. Il travaille dans une industrie de textile dans laquelle il ne s'épanouit pas. Il adore le dessin et s'échappe dès que possible au zoo pour pouvoir croquer les paysages et les animaux qui y vivent.

Son rêve secret est de devenir mangaka. Grâce à un de ses amis, il s'installe à Tokyo où il entrera comme assistant d'un grand mangaka. La vraie vie va pouvoir commencer...

Un zoo en hiver est un manga qui offre une grande partie d'autobiographie. Nous sommes à Tokyo en 1966, lorsque les pas de Hamaguchi entrent dans l'univers du manga. Lire un mange comme celui-ci demande de la patience. On se délecte de chaque mot, chaque illustration est réellement magnifique... Je crois bien que c'est le premier manga de Taniguchi que je lis, mais heureusement pour moi, il y en a plein d'autres à la maison!


La BD du mercredi, c'est chez Mango!


samedi 9 octobre 2010

Contes absurdes pour délier la langue, Jacques Pasquet et Lou Beauchesne

Grâce à Babelio et son inépuisable Masse Critique, je découvre sans cesse des petites perles. Aimant beaucoup la littérature de jeunesse, ce titre m'a interpelé et j'ai tout de suite senti le potentiel pédagogique qui s'en dégageait. Je n'ai pas été déçue!

A travers trois contes, Jacques Pasquet raconte des histoires absurdes en rapport avec des expressions ou proverbes bien connus comme '"Qui va à la chasse perd sa place" ou encore "Les murs ont des oreilles". Un cd audio se rajoute aux magnifiques illustrations de Lou Beauchesne.

Je compte bien mener un atelier d'écriture avec mes CM1/CM2 en partant de ces contes, pour s'amuser avec la langue française!

Babelio a relancé une Masse Critique spéciale littérature fantastique. Il reste quelques livres! Profitez-en!


mercredi 29 septembre 2010

La BD du mercredi

Après les infidélités de la semaine dernière pour la BD du mercredi pour cause de travail acharné (si si!), je m'acquitte de ce plaisir hebdomadaire en vous présentant 17 poèmes de Paul Verlaine en bandes dessinées.

J'aime énormément Verlaine depuis la lecture du roman de Jean Teulé lui étant consacré (Ô Verlaine). J'apprécie son humanité, sa faiblesse exquise, sa sensibilité intacte. Lorsque je lis "Chansons d'automne" ou "Mon rêve familier", je ne peux m'empêcher d'admirer la beauté des vers, le rythme des mots et tout ce qu'ils évoquent.

Une amie qui connaît mon penchant certain pour Verlaine m'a offert ses écrits en bandes dessinées. Bonne pioche! 17 auteurs de style complètement différents se sont mis au service du grand Paul. Mélange étonnant qui fonctionne! A ce jour, 22 tomes de cette collection existent, dont un sur les poèmes de Victor Hugo. Une grande question se pose: pourquoi ne l'ai-je toujours pas dans ma bibliothèque?

Pour voir toutes les participations du jour à la BD du mercredi, allez sur le blog de Mango!


dimanche 26 septembre 2010

Rappel!

Dernier jour pour s'inscrire au "bébé swap" Nouvelle Génération! Nous ne sommes que 5 pour le moment... Avis à toutes les âmes swappeuses de la blogosphère!!!

mercredi 15 septembre 2010

Prêts pour un "nouveau swap"?

Chèr(e)s ami(e)s de la blogosphère,

Cela fait un moment que nous y réfléchissons Hathaway et moi-même et c'est enfin là! C'est avec un plaisir et un trac non dissimulés que nous avons décidé d'organiser pour la première fois un SWAP! Nous avons longuement hésité sur le thème de celui-ci et finalement nous avons opté pour un Swap Nouvelle Génération!

Voici en quoi celui-ci consistera : Par nouvelle génération, nous entendons tout d'abord la nouvelle génération d'auteurs, ceux qui montent, qui osent un nouveau genre et qui renouvellent la littérature que nous aimons. Des auteurs d'aujourd'hui, que l'on découvre par hasard au détour d'un blog ou dans le rayon premier roman de nos librairies.

Mais aussi la nouvelle génération de lecteurs et lectrices. Ceux qui bloggent, partagent leurs impressions de lectures sur la toile, choisissent leurs futurs livres selon les billets publiés... Bref les bloggeuses et bloggeurs que nous sommes !

Voici donc comment vont se dérouler les festivités :

* Inscriptions dès maintenant, dans les commentaires de ce billet, et jusqu'au dimanche 26 septembre (Confirmation d'inscription envoyée une fois votre commentaire mis en ligne).
* Envoi des questionnaires le mercredi 29 septembre.
* Retour des dits questionnaires avant le samedi 9 octobre.
* Attribution des swappé(e)s le mercredi 13 octobre avec envoi des questionnaires correspondants.
* Envoi des colis à partir du lundi 25 octobre jusqu'au 5 novembre au plus tard.
* Mise en ligne des billets le jeudi 11 novembre.

En ce qui concerne le colis, il devra contenir au minimum :

* 2 livres format de poche d'auteurs contemporains donc. Entrent également en compte les Mangas et bandes-dessinées évidemment.
* 1 surprise "nouvelle génération" (laissez libre cours à votre imagination!!)
* 1 objet correspondant aux lecteurs-bloggeurs de cette nouvelle génération
* 1 douceur à déguster ou à siroter, toujours dans l'esprit nouvelle génération.

Voilà, ce Swap nous semble récréatif et assez riche pour se retrouver avec des colis originaux et sympathiques ! Même s'il va falloir se creuser sacrément les méninges ! C'est aussi et surtout l'occasion de faire découvrir des auteurs "coups de cœur" qui méritent selon nous, d'être lus.

En espérant vous tenter avec cette idée et que vous serez nombreux à participer!


Sandrounette et Hathaway


Voici une liste à titre indicatif d'auteurs nouvelle génération:

Romans:

Olivier Adam
Laurent Binet
Clémence Boulouque
J.M Erre
Tristan Garcia
Laurent Gaudé
Paulo Giordano
Mark Haddon
Laura Kasischke
Cloé Korman
Carole Martinez
Olivier Maulin
Anthony Moore
Régis de Sa Moreira
Véronique Ovaldé
Sam Savage
Diane Setterfield
Carlos Ruiz Zafon

et tellement d’autres encore !

BD :

Pénélope Bagieux,
Boulet
Laurel
Maliki
Florent Maudoux
Joann Sfar

etc


La BD du mercredi

Bienvenue dans un monde où les super-héros courent les rues! Ils ont même des Grandes Ecoles de formation pour obtenir leur diplôme! Cours de valorisation de l'image, de chasse aux forces du Mal et de "comment devenir le maître du monde"!!! Tout un programme!

Nous suivons l'entrée à l'université de trois jeunes gens que tout oppose, sauf les résultats catastrophiques au concours d'admission. Ils se retrouvent donc à travailler ensemble en TP. Chance la démonette qui croque la vie à pleine dent, Ombre le loup-Garou au grand coeur et Xiong Mao, jeune fille sans talent particulier... au départ.
Le lecteur est tout de suite pris au piège de l'univers de Florent Maudoux. Les références à notre Monde sont présentes sans en avoir l'air, les personnages ont une grande profondeur et l'histoire est vraiment originale. Trois tomes sont déjà sortis (j'avais la chance d'avoir les trois sous la main donc j'ai pu les lire à la suite!!!) et le quatrième est en préparation. Les milieux autorisés chuchotent même qu'un animé pourrait voir le jour...

Je conseille cette série à tout le monde, tellement elle pétille! Par exemple, un combat entre biscuits-guerriers de toute beauté!!

Merci à Tonio de m'avoir fait découvrir cette très bonne série!

A voir sur le blog de Mango toutes les BD chroniquées en ce mercredi!!

mercredi 8 septembre 2010

La BD du mercredi

J'avoue... Je suis une mordue de manga... J'ai profité de mes vacances pour rattraper mon retard dans différentes séries et surtout, j'ai lu les 4 tomes de "Je ne suis pas un ange" de Ai Yazawa. C'est elle ma mangaka de prédilection!

L'auteure de Nana, Last Quarter ou encore Paradise kiss m'a encore une fois régalée! Ce doit être mon côté adolescente qui ressurgit...

Midori Saejima fait partie de la première promotion d'un tout nouveau lycée, le lycée Hijiri. Elle tombe amoureuse d'Akira Sudo, beau brun ténébreux. Poussée par ses camarades de classe, elle se présente à l'élection du comité des élèves de l'école.... Elle est élue au poste de vice-présidente, Akira à celui de président et avec trois autres élèves, ils doivent donner une âme à ce lycée en organisant différentes manifestations.

Le point de départ peut sembler banal mais Ai Yazawa va en faire quelque chose de magique! Elle tisse les liens entre les différents personnages, ils s'entremêlent, se déchirent, se retrouvent et on ne peut pas lâcher le manga avant d'en avoir lu les dernières lignes! L'édition qui m'a été offerte par mon cher et tendre (encore merci!!!) comporte 4 mangas de 400 pages chacun... Je les ai dé-vo-ré! Presque un peu trop vite... J'ai envie de retrouver les personnages et l'univers de Yazawa. Heureusement, Nana est toujours une série en cours. Il ne me reste plus qu'à me procurer Gokinjo de la même auteure et j'aurai fait la totale!!!




vendredi 3 septembre 2010

La reine des lectrices, Alan Bennett

Que se passerait-il si, tout à coup, la reine Elizabeth se prenait d'amour pour les livres? Si sa seule passion pour la lecture la menait à en oublier tout le reste? Ses obligations, ses rendez-vous, ses pensées...

Le bibliobus s'arrête devant le palais royal et le jeune Norman, commis de cuisine est à l'intérieur pour choisir sa prochaine lecture. Le hasard ayant guidé ses pas, la reine entre à l'intérieur pour saluer le bibliothécaire roulant et emprunte un livre, plus par respect que par envie. Ce geste-là sera lourd de conséquence... Elle nomme Norman conseiller personnel et ils passent leurs journées à lire et à échanger leurs avis sur leurs lectures. Le premier ministre, le secrétaire de la Reine, tout le monde trouve cette nouvelle passion dérangeante. La Reine lit mais la Reine commence à griffonner des notes et devient de plus en plus "addict".

Voilà un livre à mettre entre toutes les mains! Il est court, plein d'humour et grinçant à la fois. On ne peut pas ne pas sourire dans certaines situations qui font écho à notre passion de lectrice chevronnée:

« Elle découvrait également que chaque livre l’entraînait vers d’autres livres, que les portes ne cessaient de s’ouvrir, quels que soient les chemins empruntés, et que les journées n’étaient pas assez longues pour lire autant qu’elle l’aurait voulu. » (page 33)

Les sentiments éprouvés par la Reine sont aussi touchants même si j'ai du mal à la voir ainsi. Alan Bennett offre un roman très sympathique basé sur des personnages réels.

Merci à Hathaway pour ce cadeau! J'ai passé un très bon moment en compagnie d'Elizabeth!!!

Les avis de Chaplum (qui avait noté le même passage que moi :) de Ys, de Jules entre autres...

mercredi 1 septembre 2010

La BD du mercredi

Mango a initié ce rituel de la BD du mercredi que je trouve bien sympathique et peu contraignant. Comme son nom l'indique, il suffit de mettre en ligne un billet sur une BD ou manga et Mango fait le relais de tous les articles sur son blog.

Pour ma première, je mets à l'honneur Pénélope Bagieu. Mes amis m'ont offert "Cadavre exquis" et "Joséphine".

Cadavre exquis est un "one shot", c'est-à-dire une bd en un seul tome. Zoé est une jeune femme paumée mais pétillante. Elle est mannequin de démonstration, dans les salons de l'auto ou de l'agriculture par exemple. Elle vit dans un appartement minable avec un mec tout aussi miteux. Elle veut changer de vie mais ne sait pas quoi faire. Très franche et naturelle, elle appuie sur un interphone. Elle fait alors la connaissance de Thomas, homme un peu bizarre qui vit cloîtré chez lui. Écrivain de son état, les deux entités vont se rencontrer et se rejoindre.

Je ne vous raconte pas tout évidemment! Pour un coup d'essai, Pénélope Bagieu est renversante! J'aime toujours autant son coup de crayon, son œil acerbe pour croquer la réalité qui n'enlève rien à sa féminité. Le scénario est bien ficelé, la bd se lit d'une traite: rebondissements et humour se mêlent! Une belle réussite!


Joséphine, elle, est une jeune femme d'une trentaine d'années, célibataire, avec des formes et qui est victime des dictats de la mode et de la famille. Non elle n'a pas de mec, non elle n'a pas d'enfants et non elle n'assume pas!

Cet album est constitué d'histoires courtes tenant pour la plupart en une page et relatant des moments de la vie de cette Joséphine. On ne peut que l'aimer!

Ca n'a rien à voir avec Cadavre exquis mais j'ai beaucoup apprécié également! Cette bd se rapproche plus du blog de l'auteur. Le seul hic, c'est que ça se lit vraiment trop vite!!!

Si vous voulez aller sur le site de Pénélope Bagieu c'est par ici!



jeudi 19 août 2010

Les sorcière d'Eastwick, John Updike

Dans la petite ville d'Eastwick aux Etats-Unis, trois jeunes femmes, Alexandra, Jane et Sukie alimentent tous les phantasmes. Toutes trois divorcées et fières de l'être, elles assument sans complexes leur image de femme fatale.

Elles ont également des pouvoirs magiques qui leur permettent d'agir sur les hommes et sur le bon vouloir de la petite communauté d'Eastwick. Leur petit monde tournait rond avant l'arrivée d'un certain Daryl Van Horne. Fraîchement installé dans le manoir Lenox alors à l'abandon, cet extravagant va pousser les trois jeunes femmes dans leurs retranchements et devenir leur point de chute.

Franchement, il ne se passe pas grand chose dans ce roman. Même le titre n'est qu'illusion tant il n'est pas vraiment question de sorcellerie. Et pourtant.... la magie a opéré chez moi! J'ai vraiment beaucoup aimé la plume de John Updike. Je n'ai pas eu de difficulté à entrer dans l'histoire, à m'attacher aux personnages et j'ai vraiment été triste de les quitter en refermant le livre. L'univers de ces trois femmes, leurs doutes, leur égoïsme mais aussi leur force de caractère m'ont enchanté!!!

Lorsque Hathaway m'avait passé le livre, elle m'avait souhaité "bien du courage". Une fois de plus nos goûts ne correspondent pas et ... tant mieux! Quoi de plus jouissif que de discuter de nos opinions?

Pour lire l'avis négatif d'Hathaway c'est par ici!

mercredi 18 août 2010

Le bizarre incident du chien pendant la nuit, Mark Haddon

Me voici de retour après une très longue absence due non pas à une immense panne de lecture mais à un petit garçon d'un an qui prend tout le temps de sa maman!

Le roman commence par un meurtre! Pas de suspense superflu puisqu'il est dans le titre: Wellington, le caniche noir de sa voisine s'est fait transpercer... Christopher, adolescent de 15 ans souffrant du syndrome d'Asperger (une forme d'autisme) découvre le cadavre dans le jardin et serre très fort l'animal pour le ramener à la vie... en vain.

C'est cet événement qui va déclencher le reste de l'histoire. Christopher décide de mener l'enquête en prenant des notes dans un carnet. Fou de mathématiques, les théories les plus complexes n'ont pas de secret pour lui et pourtant il a des troubles du comportement: il ne peut pas manger des aliments qui se touchent dans son assiette, il déteste la couleur jaune, il ne supporte pas d'être touché et il ne s'est jamais aventuré plus loin que le bout de sa rue. Et pourtant.... son enquête va le mener beaucoup plus loin que prévu....

Voici un livre comme je les aime! Drôle, dynamique, touchant et imprévu! L'auteur glisse dans la peau de Christopher tellement bien qu'on a l'impression d'avoir son carnet entre les mains. L'enquête sur les traces de l'assassin du chien n'est que le point de départ du roman et même si on la retrouve en filigrane la trame est beaucoup plus profonde.

Un très joli roman sur la différence avec de bonnes touches d'humour et de sacrés références à Sherlock Holmes (pour les fidèles du détective, le titre de ce roman est tiré d'un ouvrage de Conan Doyle).

Un livre lu avec Hathaway. Voir son billet ici! Nos avis convergent pour une fois!


lundi 5 avril 2010

Open, André Agassi

Il y a une chose que vous devez savoir sur moi: j'adore le tennis. J'ai surtout le souvenir de ces matchs de Roland-Garros que je ne pouvais pas regarder à cause de mes révisions pour le bac, de cette énorme frustration.

D'Andre Agassi, je n'ai pas suivi le parcours en particulier. Quand j'ai commencé à regarder le tennis, il avait déjà la crâne rasé et je n'avais pas vraiment eu conscience de ses frasques.

C'est la première autobiographie "moderne" que je lis (en comparaison avec Rousseau et Chateaubriand par exemple). J'ai vraiment beaucoup apprécié.

Andre Agassi est un homme touchant. D'un enfant traumatisé par son père tyrannique qui veut que son fils devienne numéro 1 mondial il a su tirer son épingle du jeu grâce à une fragilité déconcertante.

Non il n'est pas un "bad boy" mais seulement un adulescent qui n'a pas eu d'enfance. Non il n'est pas un drogué mais juste un homme paumé à un moment donné de sa vie. Il est vrai: fidèle en amitié, pour son équipe, il raconte sans tabous ce que ça fait d'être sur-médiatisé, accusé d'être un opportuniste alors qu'il était simplement paumé.

Alors un grand merci à Mr Agassi pour nous avoir fait partager un bout de sa vie. J'ai été attristée en fermant le livre. Ce n'est pas du voyeurisme mais un désir de continuer... d'apprendre avec lui.

Mille mercis à Babelio pour son opération Masse critique grâce à laquelle j'ai pu lire ce livre et aux éditions Plon pour me l'avoir envoyé.

dimanche 7 mars 2010

Sanctuaire, William Faulkner

J'avais ce livre dans ma PAL depuis 3 ans, époque où il était Aristochat. C'est grâce à la lecture commune proposée par Ingannmic que j'ai redécouvert William Faulkner.

Le roman commence par la description d'une masure assez étrange, où flotte des odeurs d'alcool, de désœuvrement et de vice. Malgré mes tentatives pour essayer de dévoiler l'intrigue, je me rends compte qu'elles ne peuvent être à la hauteur de ce que l'on ressent... Une fumée entoure les personnages de Faulkner.

Il y a un adjectif relatif à cette œuvre: faulknérien. André Malraux dit de Sanctuaire qu'il s'agit de "l'intrusion de la tragédie grecque dans le roman." Point.

Le personnage principal est une héroïne de tragédie grecque: Temple Drake, jeune fille de bonne famille, s'échappe de son collège avec un homme ivre qui l'abandonnera dans une masure où un concentré de l'Humanité la plus vile est rassemblé. On assiste, impuissant, à une descente aux Enfers où Horace, jeune avocat, sera la seule lueur de Justice. Une bien pâle lueur... Personne ne reviendra indemne de ce sanctuaire.

"L'enfer, c'est les autres" disait Jean-Paul Sartre dans Huis-Clos. Le Sanctuaire de Faulkner se situe dans l'Autre.....

J'avais ressenti cet arrière-goût amer en lisant son premier roman "Monnaie de Singe". Il est encore plus présent dans celui-ci, preuve qu'il s'agit d'une grande œuvre de la Littérature.

Merci à Ingannmic de m'avoir fait "déterrer" ce Sanctuaire. Allez lire son billet ici, qui rejoint le fond de ma pensée!

Le billet de Ys, avec qui je devais faire la première lecture commune (je ne l'avais pas lu à temps évidemment....)

vendredi 12 février 2010

Ténèbres, prenez-moi la main, Dennis Lehane

Attention, coup de cœur!

Ce roman est tellement poignant qu'il m'a empêché de dormir. Ce roman est tellement flippant qu'il m'a fait entrevoir toutes les possibilités. Ce roman est tellement génial que je n'ai été satisfaite qu'après l'avoir fini!

Revoilà notre tandem Patrick Kenzie et Angela Gennaro, détectives privés, en proie à ce qui ressemble à une affaire banale: une psychiatre, Diandra Warren, a reçu des photos de son fils par la poste ainsi que des menaces par téléphone. Nos deux détectives enquêtent et finissent par atterrir au-delà de ce qu'ils avaient imaginé.

Je m'étais déjà régalée avec Un dernier verre avant la guerre. Une fois de plus, Dennis Lehane ne me déçoit pas. Je lui en ai voulu pourtant pendant la lecture. Voulu de me faire aussi peur, de me faire ressentir autant de dégoût pour l'humain mais aussi autant de compassion et d'amour. Le roman est donc une réussite. Quelle plume! Quel suspens! Je n'ai que des superlatifs à lui attribuer. J'aime vraiment énormément le personnage de Patrick Kenzie: maladroit, franc, tellement humain....

Je me suis jurée de ne plus lire des romans aussi prenants, qui empêchent de dormir (pour de vrai!) mais je sais que je ne pourrais pas tenir ma promesse. J'aime trop Dennis Lehane pour ça!


dimanche 31 janvier 2010

Orgueil et préjugés, Jane Austen

De la littérature anglaise classique je n'avais lu que Shakespeare et Charlotte Bronté. Admirative de celle-là, je l'étais beaucoup moins de celle-ci, trouvant le style romanesque de Jane Eyre très lourd à digérer...

C'est alors que j'entrepris la lecture de Jane Austen, romancière préférée de la blogosphère et à juste titre!

Dans ce roman, nous faisons la connaissance de la famille Bennet et de ses 5 filles, vivant à Longbourn, petit bourg du Hertfordshire, où la vie n'est pas des plus passionnante. L'obsession de Mrs Bennet est de marier ses 5 filles afin de leur assurer un avenir. Leur vie paisible est bouleversée par l'arrivée d'un nouveau voisin, un homme riche, Mr Bingley accompagné de sa soeur et de son meilleur ami Mr Darcy.

Le narrateur n'est autre qu'Elizabeth, la deuxième fille Bennet. Effrontée, drôle et irresistible, elle entraîne le lecteur dans la raillerie de son époque. Je ne vais pas m'essayer à une dissertation sur le sujet, d'autres l'ont fait avant moi et beaucoup mieux!

Je trouve vraiment fascinant la façon dont Jane Austen nous passionne alors que l'intrigue est cousue de fil blanc. Tout est réussi! La narration, l'atmosphère... On avale les pages les unes après les autres. Je comprends maintenant pourquoi Jane Austen suscite un tel engouement. C'est tout simplement génial! Je suis contente d'avoir comblé mes lacunes!


mercredi 20 janvier 2010

Thriller, Iegor Gran

Norman, professeur d'Université américaine se trouve mêlé à une drôle d'affaire: un de ses amis le soupçonne d'avoir volé le portefeuille d'un sans-abris! Ridicule évidemment... Le lecteur fait alors connaissance avec tous les protagonistes : la femme adultère de Norman (ménagère de moins de 46 ans rêvant de sensations fortes), le doyen d'Université pathétique, le fils pervers et geek, le vieux beau... et un personnage surprise!

Ayant lues ce roman dans le cadre de notre café littéraire, Hathaway et moi-même avons décidé de mener cette découverte sous la forme d'une discussion. Place au (presque) direct!




Chère Hathaway, nous avons lu ce roman dans le cadre de notre café littéraire préféré.
Qu'attendais-tu de ce roman?

Hathaway: Bonjour Sandrounette ! Après avoir discuté avec la présidente du café, j'attendais un roman tordant puisqu'elle m'avait présenter ce "Thriller" comme un roman à l'humour noir décapant! Je pensais donc en ouvrant le livre me fendre la poire presque à chaque page tout en ayant une petite intrigue bien sympathique.

Sandrounette: Tu m'avais rapporté les propos de la présidente du café et c'est vrai que mon attente était aussi grande. Surtout que ça commençait plutôt bien! J'ai adoré la première phrase du roman "C'est par la salade que tout commence". Finalement, je sens une pointe de déception dans ta remarque...

H: oui en effet car j'ai plus sourie que rit aux éclats pendant ma lecture. Et encore ! La fin surtout est cocasse mais le reste du temps c'est plutôt léger comme humour. Ce n'est pas ce à quoi je m'attendais vraiment. Le personnage de Lafayette m'a particulièrement amusé, c'est le seul remarque...

S: Tiens, par là tu te démarques des autres lecteurs de notre salon qui trouvait Lafayette insipide.
J'avoue que nous avons ressenti un peu la même chose. Le roman est intéressant mais pas passionnant. Je ne suis pas sûre qu'il m'ait laissé une trace indélébile... Mais c'était avant la rencontre de son auteur, Iegor Gran. Qu'as-tu pensé de ses propos?

H: Je l'ai trouvé amusant ce monsieur !
cultivé, drôle, sympathique,et intéressant. Il a su captiver l'assemblée, il s'est volontiers prêté au jeu des questions-réponses, nous a dévoilé une partie de sa vie littéraire. Je l'ai trouvé très simple. C'était un café agréable et pour tout avouer il m'a même donné envie de lire un autre de ses romans, Les trois vies de Lucy tant il en a parlé avec amour ! Mais en effet "Thriller" ne me laissera pas un souvenir impérissable.

S: J'ai aussi trouvé son discours très intéressant. Il prenait la parole avec aisance, n'a pas essayé d'expliquer ses livres avec trop de facilité. Il est entré dans l'intime, dans sa façon d'écrire, de ressentir les choses.
Thriller ne me restera pas comme un excellent roman mais son auteur m'a beaucoup plu.

H: oui c'est une bonne conclusion.

S: Merci chère Hathaway et à très bientôt ici ou ailleurs! ^^

H: mais de rien, ce fut un plaisir.

Il s'agit évidemment d'un dialogue dont l'autre partie se trouve sur le blog d'Hathaway!

vendredi 1 janvier 2010

On fait le bilan!

Tout d'abord laissez-moi vous souhaiter une excellente année 2010! Quelle soit remplie de plaisirs en tout genre, et en particulier de plaisirs livresques!

Comme à chaque fin d'année, il convient de faire un peu le bilan.... Bilan mitigé concernant les challenges...

J'ai été une cancre concernant le challenge blog-o-trésor en ne lisant aucun des 4 livres que je m'étais engagée à lire en un an (Bouhhh). C'est-à-dire :
* Frankenstein de Mary Shelley
* Le comte de Monte Cristo de Alexandre Dumas
* Le rouge et le noir de Stendhal
* Les âmes grises de Philippe Claudel

Pour ma défense, j'avais été très ambitieuse... Hum hum. Ces 4 romans figurent encore sur ma PAL et je compte bien les lire bientôt.

Pour le challenge ABC qui se termine en mai mené avec Hathaway, j'en suis à 5/26. J'ai encore du boulot!

Ma bonne résolution pour 2010 est de faire baisser ma PAL, ce que je fais depuis un moment. Je n'achète plus de livres, je ne m'en fais plus offrir, je suis bien sage! Certes Hathaway m'en fait parvenir beaucoup mais ça ne compte pas!!!

Voici le moment de remettre mes coups de coeur et mes coups de griffe de l'année!

Coups de coeur:

* Jonathan Strange et Mr Norell, Susanna Clarke

* L'ombre du vent, Carlos Ruiz Zafon
* Les Misérables, Victor Hugo
* La voleuse de livres, Markus Zusack
* L'affaire Jane Eyre, Jasper Fforde

Mes coups de griffe:

* Lettre au père, Franz Kafka
* Le liseur, Bernardh Schlinck
* Victor, Michèle Fitoussi

Une année riche en émotions diverses. Je nous souhaite encore plus de bons moments littéraires en 2010!