dimanche 16 novembre 2008

Le petit livre de septembre, Christian Estèbe


Une bibliothèque est un lieu qui fourmille de trésor… Qui en doutait ? Pas les lecteurs de ce blog en tout cas !

Je me baladais dans les rayonnages quand un petit livre m’a tapé dans l’œil. La couverture est recouverte de carreaux seyes et d’une jolie marge rose identique à celle des cahiers que je côtoie chaque jour. Et oui, on ne se refait pas, même les livres parlant d’école m’intéressent, surtout quand c’est narré de manière intelligente comme c’est le cas ici.

Le narrateur est un quinquagénaire au chômage. Enfin, il est écrivain et fin philosophe mais des revers de fortune le conduisent à l’ANPE. On lui voit alors confié un contrat d’un an dans un collège du Tarn-et-Garonne pour y animer le CDI.

Il ne s’agit pas d’un remake de « Entre les murs » par exemple où est raconté le quotidien des élèves et des adultes dans un collège. Quel est le propos alors ? Juste les pensées d’un documentaliste qui voit les enfants avec des yeux attentifs et attendris et, à l’inverse, qui caricature les enseignants comme des je-m’en-foutiste à la solde de l’Education nationale qui « considèrent les élèves comme un troupeau qu’il faut faire paître en évitant les ennuis ».

On ne peut pas lui en vouloir… Il n’a pas dû rencontrer les bons, c’est tout J . Le petit livre de septembre est un roman sans prétention qui se lit en quelques heures. Encore une fois, bonne pioche à la bibliothèque !


« Lorsque je me demande, accablé, à quoi me servent tant de livres, je n’ai qu’à songer à mes moments de dérélictions, à mes moments de joie, la réponse s’y trouve, noir sur blanc. Si certains livres ne servent qu’à bailler avant de s’endormir, d’autres sont là pour, dans la nuit, nous garder les yeux ouverts ».


3 commentaires:

Joelle a dit…

Bien tentant ... je comprends que la couverture t'ait attiré l'oeil. Cela aurait été pareil pour moi ! Et l'histoire a l'air bien en plus :)

sandrounette a dit…

C'était super! Une petite lecture rafraichissante!

Anonyme a dit…

Bonjour
Je viens de rencontrer l'auteur. Il a l'air très sympathique. je suis documentaliste dans un collège.
J'ai aimé son livre car cela me fait réfléchir sur notre rôle dee transmetteur. Le rapport que nous avons en tant qu'enseignant est déterminant.