dimanche 18 janvier 2009

Lettre au père, Franz Kafka

Autant lire les 840 pages de Jonathan Strange et Mr Norrell a été un vrai plaisir, autant ces 99 pages-là ont été pénibles.

Je n'ai jamais vraiment aimé Kafka. Lors de mes études universitaires, j'avais dû lire "Le château" et je me souviens d'un calvaire innomable! Je n'arrive pas à m'intéresser aux romans où il ne se passe rien, quelque puisse être la beauté de l'écriture. Cependant, je suis assez curieuse de l'histoire personnelle de cet auteur. Voilà pourquoi la "Lettre au père" est différente du "château".

A travers une longue lettre, le fils s'adresse au père. Un père hautain, très dur avec ses enfants et en particulier avec Franz. Et pourtant, il ne s'agit pas d'un règlement de compte à proprement parler. L'auteur prend à sa charge toute la responsabilité (culpabilité...) de la relation filiale. Mais toutes ses frustrations transpirent, ses angoisses d'être comparé à un père si "parfait" et qui le fustige à chaque fois. D'ailleurs la lettre fut écrite suite au refus du père concernant le futur mariage de Franz. Il ne lui a jamais envoyé.

Malgré une lecture laborieuse, le côté "intime" de Kafka me plait davantage que le côté symbolique présent dans chacun de ses autres romans...

A lire: l'avis d'Hathaway

3 commentaires:

Hathaway a dit…

Euh Sandra.. Les déserts arctiques c'est pas trop celui-là qui est dans notre liste !!! C'est plutôt Un safari arctique !!!
Hihi
Bon j'avoue c'est moi qui me suis trompée dès le départ en écrivant le titre !
Allez je l'entame !

sandrounette a dit…

Tu m'énerves! Tu lis trop vite pour moi! En ce moment j'ai la tête dans les biberons :)

Hathaway a dit…

Héhé ! Et qui va gagner encore une fois ce challenge ???? :D
Mais qui a crié "Pas Sandrounette !!!"
Hihi ;)
Et les bib ne sont pas une excuse , mais alors pas du tout parce que moi j'ai la tête dans les dragées et les faire-part !!
Bises bises bises