mercredi 19 janvier 2011

Le gourmet solitaire, Jiro Taniguchi

Pour la nouvelle année, j'ai choisi un manga qui était dans ma PAL depuis quelques temps déjà. D'ordinaire, j'ai un débit de lecture assez élevé. Mais là... J'ai mis deux semaines pour venir à bout de ce manga.

Cela avait pourtant bien commencé! La préface, écrite par le traducteur, était vraiment très bien faite. Elle annonçait une promenade gustative, un petit verre de vin à la main.

Nous suivons les déambulations d'un homme d'affaire dont on ne sait rien (ni son nom, ni son histoire) si ce n'est ses repas. Chaque chapitre correspond à un repas pris dans un lieu bien précis. Avec à chaque fois, description des plats et commentaires exagérés du héros ("Il faut absolument du riz avec ce plat" "ah! le voilà enfin!"). J'ai trouvé tout cela vraiment ridicule. J'ai éclaté de rire à de nombreuses reprises... Ce gourmet ne m'a pas du tout emmené avec lui. Je n'ai pas vu l'intérêt d'un tel manga. Je dois être trop jeune pour apprécier ce genre d'histoire... Je n'ai pas compris où l'auteur a voulu en venir. Pour un lecteur occidental, les différents repas n'ont pas de résonance concrète. Autant aller directement au restaurant japonais!!!

Je suis déçue des deux dernières lectures de Taniguchi. Espérons que la prochaine soit plus intéressante!

La BD du mercredi, c'est chez Mango !

11 commentaires:

Mango a dit…

En effet,s'il ne s"agit que de ses repas sans histoire autour, ce n'est pas très engageant. J'espère que tu finiras par tomber sur un Taniguchi plus intéressant! Je n'ai encore rien lu de lui!

Jérôme a dit…

Mon Taniguchi préféré. J'adore les déambulations sans intérêt de cet homme solitaire et épicurien. Le seul manga que je relis régulièrement.

Manu a dit…

Je ne crois pas que ce genre de thème me plairait non plus.

Yaneck a dit…

Cet album fait parti des albums très spéciaux de Taniguchi, pour nous autres occidentaux. Je le classe avec le Promeneur, et un autre dont je ne me souviens plus le nom (Le marcheur, peut-être?). C'est une forme de déambulation pour la déambulation à laquelle je ne pense pas que nous soyons réceptif, pour une bonne part d'entre nous.
Le Gourmet Solitaire est le moins "sec" d'entre tous, car il utilise la découverte culinaire comme prétexte. Il nous permet de découvrir des pans de culture japonaise, qui m'ont moi beaucoup intéressé, mais dont je comprends qu'on puisse se moquer éperdument. Moi j'y vois une description du Japon moderne, mais vu de la rue, loin des clichés habituels. J'ai vraiment beaucoup aimé pour ma part.

Theoma a dit…

Pour l'instant, je dois avouer que je ne suis pas très fan de Taniguchi. Je trouve sympa, sans plus...

Noukette a dit…

Quand je lis les commentaires de Jérôme et Yaneck, je comprends un peu plus ce qui t'a gêné... Je pense que comme toi j'aurais trouvé ça très plat, cela dit je me trompe peut-être !

sandrounette a dit…

Je savais que cet avis allait engendrer des réactions. La plupart des personnes l'ayant lu l'ont beaucoup apprécié (sur des sites spécialisés par exemple). En revanche, les personnes qui m'entourent et qui l'ont lu ont eu la même impression que moi...
C'est vrai que c'est intéressant d'un point de vue culturel mais je recherche autre chose dans un manga.. Comme je l'ai dit, je suis peut-être simplement passée à côté.

Joelle a dit…

C'est sûr qu'il n'y a pas vraiment d'histoire mais j'ai apprécié de découvrir tous ces plats japonais (et puis, j'ai été impressionnée par la quantité de nourriture qu'ils ingurgitent !!!). Mais je savais à quoi m'attendre quand je l'ai emprunté à la biblio donc je n'ai pas été déçue !

PG Luneau a dit…

Comme Joëlle, maintenant que je sais à quoi m'attendre, je crois que je saurai apprécier plus. Du moins, les avis de Jérôme et de Yaneck me mettent... en appétit!!! (elle était trop facile ;-) ) De plus, je suis un amoureux des dessins de Taniguchi... et un amoureux de la bouffe! Il y a donc bien des chances pour que la chimie opère... Une chimie culinaire, bien évidemment!

Thomas a dit…

En voila un manga où je me suis ennuyé quasiment à mourir. J'apprécie d'habitude les oeuvres de Taniguchi mais force est de constater que ce dernier est particulièrement "plat".
On enchaine les repas d'un personnage dont on ne sais rien, si ce n'est un peu de son métier.

Le seul point positif est que j'ai pu en apprendre un peu plus sur les bons repas des Nippons.

A noter que ce n'est pas Taniguchi le créateur de ce personnage mais Masayuki Kusumi, ceci explique peut-être cela.
Si "l'homme qui marche" est du même accabit, il sera dans les derniers de ma liste Taniguchi à acheter.

Anonyme a dit…

I randomly scan blogs on the internet, and I root your article to be greatly informational. I' ve already bookmark it on my browser, so that I can view your blog dispatch definitely more later. Also, I' m wondering whether or not your weblog is yawning benefit of relate truck, as I really want to trade hyperlinks with you. I don' t regularly do that, regardless how I dialect expect that we disposition participate in a communal hyperlink exchange. Disillusion admit me be sure and take an astonishing period!
[IMG]http://www.sedonarapidweightloss.com/weightloss-diet/34/b/happy.gif[/IMG]